Aperçu des activités

Les pays membres d’IPEEC travaillent ensemble au sein de groupes de travail dédiés à accélérer l’adoption de stratégies et de pratiques pour plus d’efficacité énergétique. Ces groupes de travail créent et mettent en place des programmes de travail sur différents sujets liés à l’efficacité énergétique, avec le soutien d’organisations internationales, non gouvernementales et de partenaires du secteur privé. Chaque groupe de travail est financé directement par ses membres.

IPEEC dirige pour l’instant 10 groupes de travail dont 8 contribuent directement à mettre en place le Plan d’Action pour l’Efficacité Energétique du Groupe des 20 (G20), plan mis en place en novembre 2014. IPEEC mène la mise en place du plan en coordonnant les groupes de travail qui collaborent et partagent leurs connaissances avec les membres du G20, et les pays participants, sur 6 domaines principaux.

 L’engagement d’IPEEC avec le G20

Le Plan pour l’Efficacité Energétique du G20 [link to G20 action page] prévoit de renforcer la contribution volontaire internationale pour l’Efficacité Energétique. Au sein de ce Plan d’Action, les pays échangent leurs connaissances, leurs expériences et leurs ressources et définissent les priorités en matière d’efficacité énergétique répondant le mieux à leurs priorités domestiques. Les six thèmes de travail du Plan d’Action comprennent trois nouveaux groupes de travail dirigés par le G20 (qui adressent des défis et des manques) et trois groupes de travail agrandis (créés à partir de groupes de travail existant).

En savoir plus 

  Appareils et équipements ménagers

Les appareils et équipements ménagers efficaces énergétiquement aident à réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, ils permettent également de réduire les coûts pour les entreprises ainsi que les particuliers. Le travail d’IPEEC dans ce secteur vise à augmenter la capacité du marché à accueillir ces appareils, équipements électriques, et luminaires ; améliorer la consommation énergétique de ces appareils ; rendre plus d’informations disponibles pour les consommateurs ; mettre hors d’usage des appareils gourmands en électricité.

En savoir plus

  Bâtiments

Le secteur du bâtiment représente plus de 30% de la consommation totale d’énergie, et de ce fait dispose de potentiels énormes pour l’efficacité énergétique (IPEEC, 2015). Le travail d’IPEEC dans le secteur du bâtiment se concentre sur les mesures et les technologies qui réduisent la consommation d’énergie finale d’un bâtiment, principalement d’électricité et d’hydrocarbures, et qui réduisent les rejets de gaz à effets de serre et les besoins en électricité.

En savoir plus

  Industrie

L’industrie représente actuellement 40% de la consommation totale d’énergie (IEA, 2015, p. 405). Les efforts d’IPEEC pour améliorer l’efficacité énergétique dans le secteur industriel se concentrent sur une meilleure utilisation de l’énergie et l’utilisation de technologies plus efficientes dans les secteurs les plus énergivores.

En savoir plus

  Électricité

Il y a un potentiel significatif d’amélioration de l’efficacité dans le processus de production de l’énergie. Par exemple, une amélioration de 1% de l’efficacité de la production thermique d’énergie réduirait les émissions de C02 de 340 Mt (IPEEC, 2015). Le travail actuel d’IPEEC se concentre sur la dissémination de technologies efficientes et de meilleures pratiques dans le secteur de la production thermique d’énergie.

En savoir plus

  Transport

Alors que le secteur des transports représente autour de 28% de l’utilisation totale d’énergie, il est estimé que ce chiffre pourrait doubler d’ici 2040 dû à l’augmentation estimée du nombre de véhicules légers et leur consommation d’essence (IEA, 2015, pp. 402-03). Les activités d’IPEEC dans ce secteur se concentrent sur les immenses potentiels non utilisés que l’efficacité énergétique peut apporter aux véhicules légers et lourds.

En savoir plus

  Multi-secteurs

Certains des défis qui font face à l’efficacité énergétique traversent plusieurs secteurs de l’économie. Certains des plus gros défis sont notamment ceux de la finance (la disponibilité des capitaux, leur répartition et leur suivi) et celui des données (leur disponibilité, leur crédibilité et leur consistance). IPEEC dirige plusieurs groupes de travail qui visent à résoudre ces défis dans tous les secteurs.

En savoir plus